Chronique : Run Ronie Run – Sordid Cabaret

a2643030058_106 ans après la sortie de “Last Breath” qui avait valu au combo quelques dates dans le département, Run Ronie Run revient avec “Sordid Cabaret”, son second album 12 titres. Si à la première écoute, l’intention générale semble rester dans la droite lignée des classiques rock 90’s, le groupe a indéniablement affûté sa lame pour se rapprocher tantôt de la powerpop de Symposium ou Ash (“INXS”, “Burn This House” avec Gilles Laurent au chant !), tantôt flirter avec le stoner (“Missing Earth”). Si le trio se défend aussi bien en formule électrique qu’acoustique, la valeur ajoutée de ce groupe reste avant tout sa touche féminine (au chant et à la basse). Guillaume Doussaud (qui a enregistré le disque) a su la mettre en valeur comme il se doit, apportant par ailleurs un son garage à cet album ; ce qui n’est pas pour nous déplaire. A noter enfin, le chouette et illustratif visuel qui accompagne l’album réalisé par Barbu.

Marti

L’album est disponible en écoute et en achat sur le Bandcamp du groupe.

Share Button
Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

 

Le blog du médiator © 2017 Tous droits réservés

Le Mediator - Outils et Info pour les musiciens - Par Le Silo

Propulsé par WordPress