Organiser sa tournée

Partir en tournée! Le rêve de tous les groupes, mais aussi un vrai casse tête!
Avec un peu de bonne volonté et quelques conseils, n’importe quel groupe peut vivre le grand frisson!
Afin de mettre toutes les chances de votre côté, cet article va vous donner quelques astuces pour booker votre tournée.

1 – Fixer une période raisonnable et précise

Commencez à chercher vos dates entre 6 mois et un an à l’avance. Aujourd’hui, même certains «petits» lieux programment au moins 6 mois à l’avance. Fixez vous sur une période fixe selon les disponibilités des membres du groupe. Les périodes «flottantes» sont un calvaire à organiser, à moins que la tournée s’organise autour d’une date importante (première partie d’un groupe renommé ou date dans un gros festival).

2 – Déterminer l’itinéraire

Déterminez un itinéraire cohérent de tournée : évitez de jouer dans une ville le premier jour et de faire 250km le lendemain pour revenir dans votre ville de départ le troisième jour. Une date trop éloignée est contre-productive. Elle vous coûtera des heures de sommeil, des frais d’essence et de péages dont vous n’aurez pas forcément pris connaissance.

3 – Partager la tournée avec un deuxième groupe

C’est un excellent moyen de faire des économies à tous les niveaux. Choisissez, si possible, un groupe dans un style pas trop éloigné du votre, pour que le plateau soit cohérent. L’idéal est de tourner avec un groupe d’une autre ville, voire d’une autre région, pour pouvoir profiter de vos réseaux respectifs.
Vous pouvez aussi faire un backline commun, ce qui prendra moins de place dans votre camion et facilitera l’installation au moment du concert.

4 – S’appuyer sur des contacts pro

Essayez de faire jouer votre réseau au maximum. Vous pouvez aussi contacter le centre info de votre région (pour nous autres Sarthois: Le Crim). Allez voir les dates et les points de parcours que d’autres groupes dans votre style ont déjà effectué ou consultez l’officiel de la musique édité par l’IRMA qui contient tous les contacts professionnels du secteur.

5 – Trouver un minibus

Un minibus 9 places est idéal car il s’avéra suffisamment spacieux pour être confortable, sans manquer de place pour le matériel. Voici quelques sites de location de tourbus :

AALD

– Le camion du groupe Nine Eleven est disponible à la location :

Publication by Nine Eleven.

– Quelques adresses par le site Info Concert : Location tourbus

Si vous devez prendre le minibus Wolkswagen de votre oncle Michel, pensez à vérifier si le contrôle technique est à jour et si tous les niveaux sont fait pour éviter les pannes pendant votre tournée.

6 – Se répartir les tâches

Pour une bonne tournée, c’est la clé !
Lors d’une tournée, vous serez amené à faire bien plus de choses que juste monter sur scène et enflammer le public. Il faudra aussi conduire, et souvent pendant de longues heures, gérer le backline, la vente du merchandising, les éventuelles interviews…
De même que lors de la préparation de votre tournée, répartissez vous les contacts à démarcher et la gestion du trajet.

7 – Prévoir un merch conséquent

Toujours prévoir des Cds / Vinyls et des Tee Shirts en conséquence. Même si cela fait un peu peur d’avancer l’argent nécessaire, c’est une ressource non négligeable pour l’économie de votre groupe.
La vente de merch permet de rentrer dans ses frais, voire d’être bénéficiaire (si les cachets de vos concerts couvrent les frais de route) et aussi au public de se souvenir de vous et ainsi d’augmenter votre “fan base”.
De plus, si il vous reste du merch après votre tournée, vous aurez toujours la possibilité de le vendre sur vos prochaines dates.

8 – Voyager léger

Pas besoin d’emmener toute votre garde robe. Pensez à ne prendre qu’un seul sac de façon à ne pas encombrer inutilement votre camion. Vous allez jouer dans une ville différente tous les soirs. Personne ne va se rendre compte que vous êtes habillé de la même façon que le jour précédent !
Pensez à emmener avec vous des accessoires indispensable du type : lampe torche, un rouleau de PQ, carte d’identité ou passeport, permis de conduire, carte grise, assurance, chargeur de téléphone (si vous partez à l’étranger, pensez à désactiver votre 3G pour éviter les factures à 4 zéros!), carte bleue / argent liquide, pack d’eau / pique nique (histoire de ne pas tout dépenser en sandwichs triangles sur les aires d’autoroute)
Et surtout, si vous êtes amené à sortir de l’espace Shengen, n’oubliez pas votre carnet ATA !

sources: conflikart , Wikihow et Zicazic

Share Button
Submit your comment

Please enter your name

Your name is required

Please enter a valid email address

An email address is required

Please enter your message

 

Le blog du médiator © 2017 Tous droits réservés

Le Mediator - Outils et Info pour les musiciens - Par Le Silo

Propulsé par WordPress